Plomberie : les interventions d'urgence

Des interventions fréquentes

robinet

Les urgences en plomberie ne sont pas aussi rares qu’on pourrait le penser. Qu’il s’agisse d’une fuite ou d’un tuyau endommagé, les prix peuvent rapidement grimper, et il arrive encore trop souvent que des “professionnels” malhonnêtes profitent de la situation pour saler la facture. Toutefois, en adoptant quelques gestes simples, vous pourrez réduire le stress et éviter les frais exorbitants.


Quand un dépannage de plomberie devient-il urgent ?

Il y a urgence lorsque votre panne de plomberie entraîne des dégâts immédiats et nécessite l’intervention rapide d’un professionnel. Parmi les soucis les plus fréquents on retrouve notamment les fuites d’eau ou encore les tuyaux éclatés.

Les fuites d’eau

Qu’elles proviennent d’un robinet, de toilettes ou encore d’une baignoire, les fuites doivent être rapidement prises en charge si l’on veut éviter les inondations. Elles peuvent être causées par des joints usés, des pièces cassées, la pression de l’eau... Par ailleurs, si elles se produisent près d’un câblage électrique, les fuites d’eau s’avèrent particulièrement dangereuses. Elles peuvent en effet entraîner un court-circuit voire un incendie.

Éclatement de tuyaux

À mesure que les températures diminuent, le risque d’éclatement de vos tuyaux augmente. Le gel constitue une réelle menace pour votre tuyauterie. Lorsqu’un tel incident survient, votre habitation peut subir des dommages structuraux. Outre les infiltrations, vous pouvez vous retrouver avec des dégâts des eaux à l’intérieur de vos murs et être confronté(e) à un court-circuit.

Les problèmes de chauffe-eau

Les problèmes de chauffe-eau ne sont pas à prendre à la légère. Non seulement ils peuvent alourdir considérablement votre facture, mais aussi endommager vos biens et vous exposer à des risques importants. Les chauffe-eau plus anciens peuvent notamment dégager des vapeurs susceptibles de provoquer des incendies et des explosions. Un spécialiste sera à même de réparer ou de remplacer votre chauffe-eau en toute sécurité.


Les bons réflexes

Fermer les arrivées d’eau

Afin de limiter les dégâts, votre premier réflexe devra être de couper l’arrivée d’eau et ce, peu importe le problème auquel vous êtes confronté(e). Il serait plutôt contre-productif d’essayer de régler quoi que ce soit alors que l’eau continue de couler.

Avant toute chose, vous devez connaître l’emplacement de la vanne d’arrêt principale. Si vous vivez dans une maison, elle se situe sans doute dans votre sous-sol ou votre cave. Pour ce qui est des appartements, il y a plusieurs possibilités. Dans certains immeubles, la vanne se trouve au niveau du palier et dans d’autres, à l’intérieur de l’appartement. Parfois, vous n’aurez pas besoin de toucher à l’arrivée d’eau générale, il vous suffira de sceller une vanne liée à l’appareil ou la canalisation en cause, voire d’éteindre le dispositif endommagé. En revanche, si vous ne parvenez pas à identifier la source de la fuite ou de l’écoulement d’eau, fermer la vanne d’arrêt principale reste la meilleure solution. Quoi qu’il arrive, mieux vaut savoir comment couper l’alimentation en eau de votre habitation.

Bien choisir son plombier et éviter les arnaques

Vous ne voulez pas que de l’eau ait coulé sous les ponts lorsque le plombier arrivera à votre domicile et c’est tout à fait normal. Néanmoins, malgré l’urgence de la situation, il est important de ne pas vous précipiter et de garder votre sang-froid. Le choix du professionnel est crucial. Recherchez tout d’abord les spécialistes disponibles dans votre région afin d’être dépanné(e) au plus vite. Même si vous souhaitez remédier rapidement à votre problème, gardez à l’esprit que la première solution n’est pas forcément la bonne. Prenez donc bien le temps de demander un devis voire même de comparer plusieurs options pour éviter tout abus.

Si les prix ne doivent pas être trop élevés, des prestations particulièrement bon marché sont également suspectes et pourraient indiquer un manque d’expérience non négligeable. Il est essentiel de s’assurer du professionnalisme et de la fiabilité du plombier. S’il vous donne son prix par téléphone, sachez qu’il est également tenu de vous fournir un devis avant toute intervention. Si le montant dépasse 150 euros, il est obligé d’établir un ordre de réparation avant de se mettre au travail.

N’hésitez pas non plus à garder un œil sur les travaux car certains réparateurs peu scrupuleux pourraient vous imposer des prestations supplémentaires. Si des pièces ont été changées, conservez-les précieusement. Elles pourraient s’avérer d’une grande utilité en cas de litige.

Sachez que la vente de pièces (robinet, toilettes, chauffe-eau…) est interdite lors d’une intervention d’urgence. Le professionnel se rend chez vous pour vous dépanner mais en aucun cas pour vous vendre du matériel. En effet, cette pratique est considérée comme du démarchage à domicile et il n’est pas en droit de vous faire payer immédiatement. Toute vente doit impérativement s’accompagner d’un délai de rétraction de 14 jours.

Contacter son assurance habitation

L’assurance habitation couvre généralement les dégâts des eaux. Si un problème de plomberie cause des dommages à vos biens et à ceux de vos voisins, pensez donc à contacter votre assureur le plus rapidement possible. Il pourrait même vous orienter vers un professionnel capable de procéder aux travaux nécessaires.

L’assurance devrait prendre en charge les dépenses liées à la localisation de la fuite et les frais de remise en état. Elle couvre notamment les dommages aux sols, aux meubles et aux murs. Notez que les inondations, les infiltrations d’eau de pluie par la toiture et les débordements de vos sanitaires (baignoire, évier, lave-vaisselle…) sont également couverts et ce, même si vous êtes fautif. Bien entendu, le montant de l’indemnisation et les garanties varient en fonction de la compagnie d’assurance.

Vous avez identifié la cause du problème et vous pensez être en mesure de colmater les brèches ? Attention, si vous souhaitez vous faire rembourser, il vaut mieux que vous ne réalisiez pas de réparations vous-même. En effet, tous les travaux doivent être effectués par un professionnel pour que vous soyez indemnisé.


Prévenir les interventions

Un entretien régulier

Pensez à entretenir régulièrement vos canalisations. Cela vous épargnera pas mal de soucis de tuyauterie. Un manque d’entretien pourrait de fait avoir de fâcheuses conséquences : mauvaises odeurs, eaux stagnantes, dégâts des eaux... Notez par ailleurs que vos conduits peuvent se boucher régulièrement s’ils sont vieux ou s’ils ont été mal conçus. Vous pouvez notamment installer un système anticalcaire pour prévenir l’engorgement de vos sanitaires.

Vous avez un budget assez serré ? Ne vous inquiétez pas, il ne vous faudra pas forcément de gros moyens. Des produits dont vous disposez probablement déjà tels que le bicarbonate de soude, le vinaigre ou encore le marc de café suffisent amplement pour enlever les saletés dans vos siphons et vous prémunir contre les problèmes de bouchon. Les cristaux de soude sont particulièrement efficaces pour nettoyer et désinfecter les surfaces. Veillez cependant à bien protéger vos mains avec des gants si vous en utilisez.

En outre, ne jetez rien d’autre que du papier toilette dans vos WC et ne versez pas de liquides gras dans vos éviers sous peine de voir vos tuyaux se boucher.

Connaître les notions de base

Enfin, pourquoi ne pas apprendre quelques notions de base en plomberie ? Bien sûr, il n’est pas question ici de s’improviser plombier. Rien ne remplace l'intervention d’un professionnel ! Néanmoins, avoir quelques connaissances vous permettra de faire des économies et de savoir non seulement quoi faire en cas d’urgence mais aussi comment entretenir au mieux vos canalisations.

Voilà, vous êtes prêts à faire face au pire. Il ne vous reste plus qu’à attendre que l’occasion se profile pour mettre en pratique ces conseils !